Info-orchestre

  • Orchestre Démos Takajouer Montbéliard |

    L'idée d’un orchestre d’enfants à Montbéliard est née en 2011, fruit de la rencontre entre l'association Melos Tempo, et la Maison des Jeunes et de la Culture de Valentigney.

    Le projet s'appuie résolument sur une démarche d'éducation populaire et d'émancipation par la musique. Cette implication des acteurs du champ social est fondamentale, véritable point d'ancrage territorial et, surtout, lien essentiel entre l'orchestre, les enfants et les familles.

    Six communes de l'agglomération du Pays de Montbéliard se sont unies autour du projet de l'association L'OrKestre TaKajouer. Créée fin 2016, cette union d'associations réunit autour d’une même volonté d’éducation artistique culturelle et populaire un établissement d’Éducation Artistique (le Conservatoire du Pays de Montbéliard s'est associé par intérêt pour l'expérimentation pédagogique du projet), et les principales fédérations d’Éducation Populaires œuvrant sur le territoire du Pays de Montbéliard :

    La Fédération des MJC :
    • MJC Centre social Saint Exupéry, quartier des Champs Montants à Audincourt
    • MJC Centre social de Sochaux, quartier des Evoironnes
    • MJC Centre Social Petite Hollande, quartier de la Petite Hollande à Montbéliard

    La Fédération des Francas :
    • Centre social Les Francas de Grand-Charmont, quartier des Fougères

    La Fédération Léo Lagrange :
    • Centre Social L’Envol - Léo Lagrange, quartier de la Chiffogne à Montbéliard

    Les centres sociaux :
    • Centre social de Valentigney, quartier des Buis
    • Centre Social La Lizaine, quartier de Champvallon à Bethoncourt

    En 2016, l'Orchestre des enfants des quartiers du Pays de Montbéliard et la Philharmonie de Paris se sont rapprochés, pour établir un projet commun - via le dispositif Démos - dont les équipes ont apporté leur expertise et savoir-faire pédagogique, à l’orchestre déjà existant. Une forte collaboration s’est alors installée.

    Ce partenariat a permis, entre autres, de donner un nouvel essor au projet, de former les équipes d'intervenants d'éducation populaire comme des professeurs, de fixer de nouveaux objectifs qualitatifs artistiques, d'élargir le répertoire musical.

    Il offre aux enfants de l'Orchestre Démos TaKajouer Montbéliard la possibilité de travailler et de progresser avec le jeune chef d'orchestre en résidence, Marc Hajjar. Cette reconnaissance augure également la présence de l'Orchestre Victor Hugo Bourgogne/Franche-Comté au sein de l'association L'OrKestre TaKajouer : une vie symphonique s'est installée de façon pérenne sur le Pays de Montbéliard.

    Convaincus de l’apport positif du projet initial en trois ans (Démos 1.2.3 Vivaldi-Mozart), il est apparu nécessaire à l’ensemble des acteurs (enfants, familles, acteurs sociaux, musiciens) de proposer une suite possible à ce premier parcours. Un dispositif « passerelle » a alors été mis en œuvre pour opérer une transition entre la pédagogie Démos développée durant les trois premières années et celle liée à d’autres structures. Une belle occasion d’aborder le répertoire symphonique et de faire de la musique le ciment de relations nouvelles porteuses de valeurs et d’avenir. A l’issue de cette passerelle, l’association souhaite que l’orchestre et les structures d’Éducation Populaire soutiennent les enfants dans leurs choix et puissent leurs proposer divers chemins possibles.

Descrip-orchestre

  • Orchestre Démos Takajouer Montbéliard |

    L'idée d’un orchestre d’enfants à Montbéliard est née en 2011, fruit de la rencontre entre l'association Melos Tempo, et la Maison des Jeunes et de la Culture de Valentigney.

    Le projet s'appuie résolument sur une démarche d'éducation populaire et d'émancipation par la musique. Cette implication des acteurs du champ social est fondamentale, véritable point d'ancrage territorial et, surtout, lien essentiel entre l'orchestre, les enfants et les familles.

    Six communes de l'agglomération du Pays de Montbéliard se sont unies autour du projet de l'association L'OrKestre TaKajouer. Créée fin 2016, cette union d'associations réunit autour d’une même volonté d’éducation artistique culturelle et populaire un établissement d’Éducation Artistique (le Conservatoire du Pays de Montbéliard s'est associé par intérêt pour l'expérimentation pédagogique du projet), et les principales fédérations d’Éducation Populaires œuvrant sur le territoire du Pays de Montbéliard :

    La Fédération des MJC :
    • MJC Centre social Saint Exupéry, quartier des Champs Montants à Audincourt
    • MJC Centre social de Sochaux, quartier des Evoironnes
    • MJC Centre Social Petite Hollande, quartier de la Petite Hollande à Montbéliard

    La Fédération des Francas :
    • Centre social Les Francas de Grand-Charmont, quartier des Fougères

    La Fédération Léo Lagrange :
    • Centre Social L’Envol - Léo Lagrange, quartier de la Chiffogne à Montbéliard

    Les centres sociaux :
    • Centre social de Valentigney, quartier des Buis
    • Centre Social La Lizaine, quartier de Champvallon à Bethoncourt

    En 2016, l'Orchestre des enfants des quartiers du Pays de Montbéliard et la Philharmonie de Paris se sont rapprochés, pour établir un projet commun - via le dispositif Démos - dont les équipes ont apporté leur expertise et savoir-faire pédagogique, à l’orchestre déjà existant. Une forte collaboration s’est alors installée.

    Ce partenariat a permis, entre autres, de donner un nouvel essor au projet, de former les équipes d'intervenants d'éducation populaire comme des professeurs, de fixer de nouveaux objectifs qualitatifs artistiques, d'élargir le répertoire musical.

    Il offre aux enfants de l'Orchestre Démos TaKajouer Montbéliard la possibilité de travailler et de progresser avec le jeune chef d'orchestre en résidence, Marc Hajjar. Cette reconnaissance augure également la présence de l'Orchestre Victor Hugo Bourgogne/Franche-Comté au sein de l'association L'OrKestre TaKajouer : une vie symphonique s'est installée de façon pérenne sur le Pays de Montbéliard.

    Convaincus de l’apport positif du projet initial en trois ans (Démos 1.2.3 Vivaldi-Mozart), il est apparu nécessaire à l’ensemble des acteurs (enfants, familles, acteurs sociaux, musiciens) de proposer une suite possible à ce premier parcours. Un dispositif « passerelle » a alors été mis en œuvre pour opérer une transition entre la pédagogie Démos développée durant les trois premières années et celle liée à d’autres structures. Une belle occasion d’aborder le répertoire symphonique et de faire de la musique le ciment de relations nouvelles porteuses de valeurs et d’avenir. A l’issue de cette passerelle, l’association souhaite que l’orchestre et les structures d’Éducation Populaire soutiennent les enfants dans leurs choix et puissent leurs proposer divers chemins possibles.

Les structures sociales